Profiter des fêtes sans culpabiliser

Pour beaucoup de monde, l’élément central des fêtes est un festin. C’est l’occasion de se régaler avec des mets fins et délicats qu’on ne mange généralement pas tout au long de l’année. Mais quand on souffre de troubles du comportement alimentaire ou que la nourriture est source de stress, cela peut être une période difficile à vivre.

Personnellement, quand je vois de la nourriture appétissante, ça me donne faim. Du coup, j’ai tendance à ne pas arrêter de manger des amuse-bouche au dessert (et même après !). Au final, je me sens complètement ballonnée et il peut encore m’arriver de culpabiliser d’avoir trop manger, même si j’ai beaucoup travaillé là dessus.

Certains peuvent avoir tellement peur de grossir qu’elles n’oseront pas profiter du festin.

D’autres peuvent avoir peur de perdre le contrôle devant cet étalage de plats délicieux, ou encore avoir recours à des pratiques compensatoires pour éviter de grossir (jeûne avant ou après le festin, exercice physique à outrance, voire vomissements ou prise de laxatifs).

Alors je vous propose un petit guide d’urgence pour mieux vivre cette période et savourer en toute liberté de conscience ces festins. Attention : les troubles du comportement alimentaires ne doivent pas être pris à la légère. Je vous conseille fortement de consulter un professionnel de santé si vous en souffrez.

(suite…)