Je marche, tu piétines, nous n’avons pas pas mal partout – Série festivals de l’été 3/4

Dans les festivals, il arrive souvent qu’on marche, on attend, on re-marche, on piétines, on re-re-marche

Comment faire pour rester debout tout ce temps ?

Hé oui, quand on va à une grosse (ou moins grosse) manifestation, que ça soit un festival, une foire, ou encore un parc d’attraction, on marche beaucoup. Mais pas que. On piétine aussi. Et ça c’est pire. Au bout de pas longtemps, on a souvent mal au pieds, mal aux genoux, mal au dos…

J’en ai un horrible souvenir l’année dernière quand, après être restée debout trop longtemps pour être bien placée au concert de Rammstein, je me suis rendue compte que je ne pouvais plus rester debout une minute de plus. Des crampes qui commençaient à s’installer, l’impression que mes jambes ne pouvaient plus me porter et un malaise général… Résultat, j’ai raté les 3/4 du concert. L’horreur ! Alors comme je ne voulais surtout pas revivre ça cette année, j’ai pris mes précautions.

Cet article fait partie de la série sur les foires et festivals de l’été. Vous avez manqué le début ? Pour voir les articles précédents, c’est par ici :

  1. Trucs et astuces pour bien vivre les festivals de l’été.
  2. La guerre aux frottements est déclarée

Préparez-vous

On a souvent mal au dos en restant debout quand nos muscles posturaux ne sont pas assez forts. Les muscles posturaux (ou profonds) sont en gros les muscles du dos et les abdos. Ce sont eux qui vous permettent de tenir debout. Cette année, pouvoir survivre au Hellfest était un de mes objectifs, ma motivation pour avoir une activité physique régulière. Eh oui, avoir des muscles posturaux forts, c’est super utile dans la vie (et pas que pour pouvoir regarder un concert en restant debout), mais ça ne se fait pas en un jour.

Si vous avez souvent mal au dos, en restant assis ou debout, que vous avez du mal à vous relever quand vous êtes assis ou allongés, ou (pas glamour je sais) que vous avez parfois des fuites urinaires quand vous toussez, ça peut être un signe que vos muscles posturaux sont trop faibles. Si vous trouvez dans ce cas, je vous conseille de les renforcer en douceur avec une des 3 activités suivantes : pilates, yoga, ou natation. Alors évidemment si vous faites 3 séances ça va pas servir à grand chose. Visez plutôt une séance d’une à deux heures par semaine, ou 5 à 15 minutes par jour. (Au départ j’avais l’intention d’en faire chaque jour mais je n’ai pas tenu longtemps !!).  Si vous commencez, je vous conseille l’exercice ci-dessous qui est vraiment accessibles pour tous :

Si vous voulez allez plus loin, vous pouvez trouver plein d’exercices sur internet. Mais je vous conseille vraiment de faire au moins quelques cours (collectifs ou individuels) avec un professeur certifié le temps d’apprendre les principes de base.

Quand on fait travailler ses muscles profonds avec le yoga ou le pilates, on ne s’en rend pas forcément compte. Le changement est tellement progressif et vous n’aurez pas de courbatures comme avec le cours de Renfo Xtreme Abdos de la salle de sport du coin. Mais si vous avez un élément de comparaison précis, vous verrez que cela vous fait du bien ! Mon expérience personnelle a été à chaque fois positive : j’ai fait 1h de pilates par semaine comme seule activité pendant ma seconde grossesse, et je n’ai quasiment pas eu mal au dos (alors que la première c’était infernal !). Et cette année, ma séance hebdomadaire de yoga m’a permis de tenir 4 journées de piétinement intensif.

Entraînez-vous

Bien choisir la hauteur de votre bureau debout pour éviter le mal de dos

Si on travaille dans un bureau, on peut passer sa journée assise si on n’y fait pas attention. On est assise dans sa voiture, puis assiss à son bureau, puis on rentre chez nous et on est à nouveau assise : pour manger, regarder la télé… Alors forcément, nos muscles ne sont plus habitués à la posture debout. Pour s’y réhabituer, on peut adapter son bureau pour pouvoir travailler debout une partie de la journée. Attention ! Ne passez pas d’un coup de 100% assis à 100% debout. Si, au début, vous passez 15 à 30 minutes debout, c’est déjà bien. Petit à petit, vous pourrez augmenter la durée, ou mieux, alterner des périodes debout/assis. Vos jambes deviendront plus toniques et la posture debout plus confortable.

Pour pouvoir passer facilement d’un bureau debout à un bureau assis, vous avez deux solutions. Soit le bureau debout/assis (de préférence électrique) : idéal, mais très cher. Personnellement, j’ai opté pour une petite étagère de 35 cm de haut que j’ai posée directement sur mon bureau. On en trouve pour moins de 20 €, et il me suffit de la repousser au fond de mon bureau quand je veux m’asseoir. L’installation que vous mettrez en place sera forcément différente suivant que vous ayez un ordinateur portable ou un écran + un clavier.

Quelle que soit la solution que vous choisissez, il est important que la hauteur soit bien adaptée à votre taille, comme expliqué sur le dessin.

Soignez-vous

Renforcer son dos, c’est bien, mais ce n’est pas toujours suffisant. Des fois le corps n’est pas exactement comme il devrait être. Cela peut être un défaut que vous avez depuis tout petit, sans vous en rendre vraiment compte. Ou un problème ponctuel, ou causé par une chute plus ou moins vieille.

Premier réflexe : allez voir un ostéopathe. Une mauvaise position de sommeil, un faux mouvement, une tension à cause du stress, et votre corps peut adopter une mauvaise position. Un ostéopathe saura repérer d’où viennent vos douleurs et pourra vous remettre sur pieds en une séance. Renseignez vous autour de vous, les bons ostéopathes sont souvent connus par bouche à oreille ! Préférez-en un qui ne fait pas craquer et qui agit plutôt par des massages, c’est moins violent pour le corps.

Attention !

  • L’ostéopathe fait travailler votre corps pour qu’ils se remette de lui même à fonctionner normalement, aussi vous pouvez avoir un état grippal (courbatures, fatigue, voire légère fièvre) pendant un jour ou deux après la séance. Tenez en compte au moment de prendre votre rendez-vous.
  • C’est remboursé par certaines mutuelles, renseignez-vous !

Si vous avez des douleurs récurrentes au niveau des pieds, des jambes, ou du dos, cela peut aussi venir de votre posture. J’ai un problème de pied creux qui m’a causé des tendinites et des crampes fréquentes. A cette époque, j’avais aussi mal au dos quand je devais rester debout. J’ai vu un podologue qui m’a donné des semelles orthopédiques sur mesure. Quelques semaines plus tard, ces soucis avaient disparu, y compris le mal de dos.

Donc n’hésitez pas à en parler à votre médecin, et voyez avec lui si consulter un spécialiste pourrait être utile. Si votre médecin vous dit juste que c’est à cause de votre poids et que vous devez maigrir, changez-en. Vous méritez qu’on recherche la vraie cause de vos problèmes, pas qu’on vous prescrive un “traitement” voué à l’échec. Sachez d’ailleurs qu’un régime risque d’augmenter votre mal de dos si vous en souffrez, car vos muscles pourraient fondre à cause de la restriction alimentaire (ce qui est le contraire de ce qu’on recherche !). Vous pouvez trouver des listes de médecins recommandés (ou à éviter) sur des groupes facebook ou par exemple auprès du collectif Gras Politique.

Sortez bien chaussées

basket avec semelle à mémoire de formeChoisissez des chaussures confortables. Perso, j’ai mis cette année des baskets avec semelle à mémoire de forme, et c’était vraiment génial. Alors certes, c’est pas les plus élégantes. Je ne suis pas une fashion victim, mais je déteste porter des baskets de ce genre en dehors d’une séance de sport. Mais après tout, 50 km de marche en 4 jours, on peut le classer dans le sport, donc j’ai pris sur moi. En vrai, elles sont légères, ne gênent pas pour s’asseoir dans n’importe quelle position, et je n’ai pas eu mal au pied en 5 jours de marche intensive. Pas d’échauffements, pas d’ampoules, rien ! Dans tous les cas, évitez les talons, ou le chaussures qui vous font des ampoules en moins de 5 minutes.

Sinon, pour des plus petites sorties où je veux être plus élégante, je suis assez fan des semelles en toile façon espadrilles. J’en ai en forme de ballerine, en forme de sandales à semelles compenser… En plus, elles n’ont pas de cuir ET sont en matières naturelles donc c’est à mon avis un must have pour ceux qui s’inquiètent du sort des animaux.

Qui veut voyager loin ménage sa monture

Voilà ce qui conclue le troisième article de la série sur les sorties de l’été. Le prochain article sera un petit bonus : Canicule, pluie, petite sortie ou festival-marathon, je vous liste tous mes objets fétiches pour être parée à toutes les situations !

 

 

comments powered by HyperComments