Comment prendre soin de soi en automne ?

Prendre soin de soi est très important. C’est une façon de se dire à soi-même qu’on est quelqu’un d’important et digne d’attention. C’est d’autant plus important quand on a une mauvaise image de soi même, ce qui est souvent le cas quand la société nous renvoie l’idée que nous ne sommes pas adéquat (car trop gros), ou encore qu’on a l’habitude des régimes. En effet, se contraindre aux privations d’un régime nous pousse à croire que notre corps ne mérite pas de recevoir ce dont il a besoin.

Il est donc très important pour améliorer son estime de soi et réapprendre à aimer son corps de bien prendre soin de soi. Le problème, c’est qu’on a appris pendant des années à ne surtout pas prendre soin de soi, ou alors (merci les magazines féminins !) que prendre soin de soi était synonyme de “se faire belle” en s’arrachant les poils ou en se maquillant. Alors comment VRAIMENT prendre soin de soi ? Je vous propose 4 façons simples et agréables de prendre soin de soi que je pratique, cuvée spéciale automne.

Promenons-nous dans les bois…

…Pendant que le soleil est là.
L’automne est pour moi le moment idéal pour une balade en forêt. On peut y ramasser des châtaignes ou des champignons (demandez à un spécialiste d’identifier ce que vous avez ramassé !), et le sol est recouvert de feuilles mortes. Qui n’aime pas marcher dans des feuilles mortes ? A défaut, une balade dans un parc ou une zone arborée sera tout aussi agréable !

Profiter des belles journées d’automne pour aller se balader vous apportera de nombreux bienfaits :

Aller dehors est très important pour notre corps. Après tout, nous sommes faits pour vivre dehors. La lumière du soleil vous apporte de la vitamine D et équilibre votre fonctionnement hormonal, en particulier tout ce qui a rapport au cycle du sommeil. Avec la durée des journées et l’ensoleillement qui diminue, c’est d’autant plus important d’aller dehors dès que possible et de ne pas rester enfermées à l’intérieur.

Une balade sera aussi l’occasion de vous oxygéner (l’air qu’on respire à l’intérieur des bâtiments est très souvent encore plus pollué que l’air extérieur). Et marcher est bon pour votre corps.

Pour encore plus de bénéfices, vous pouvez profiter de la balade pour pratiquer la pleine conscience. La pleine conscience est une sorte de méditation qui permet de se recentrer dans le moment présent pour évacuer le stress ou mieux gérer des sentiments désagréables. Une balade est le moment idéal pour s’y essayer, même si vous n’êtes pas une adepte de la médiation ou que vous pensez que ça n’est pas pour vous. La balade en pleine conscience est simple, et vous en ressortirez ressourcée :

  • Éteignez votre téléphone ou coupez toutes les notifications
  • Soyez ouverte au moment présent, et prenez conscience de votre environnement, sans le juger
  • Regardez autour de vous, les couleurs (c’est pas ce qui manque en automne !), les formes…
  • Écoutez les bruits : le bruit des feuilles, des oiseaux, de vos pas…
  • Sentez les odeurs : l’odeur d’humus en forêt par exemple
  • Soyez attentive à votre activité, à votre respiration, à votre corps

Passez en mode cocooning

J’aime quand le froid arrive car je peux enfin me blottir sous les couvertures, avec une boisson chaude et un bon bouquin (ou devant une bonne série télé). Pour la boisson chaude j’ai un faible pour le thé chai latte, ou pour le pumpkin latte. Non, pas les boissons à base de sirops aux arômes artificiels de la fameuse chaîne de cafés. Des boissons avec des vrais ingrédients naturels. Je vous donne ma recette du thé chai, pour le pumpkin latte j’utilise celle-là, avec juste un peu plus de courge.

Ma recette du chai latte (pour 2 personnes ou une gourmande) :

  • Faites bouillir 1 tasse d’eau et 1 tasse de votre lait préféré avec les épices. J’utilise le mélange suivant mais vous pouvez adapter suivant vos goûts ou le contenu de vos placards :
    • 2 cm de gingembre frais (ou 2 cc de gingembre en poudre)
    • 1 bâton de cannelle
    • 1 CS de cannelle en poudre
    • 2 clous de girofle
    • 1 cc de cardamome en poudre
    • 1 cc à café de poivre moulu
  • Après environ 10-15 minutes, couper le feu et ajouter 2 cc de thé noir. Choisissez-le de préférence biologique : le thé conventionnel est plein de trucs cracrabeurks, et difficile de le laver avant de l’utiliser !
  • Laisser infuser 2-3 minutes, puis filtrer et ajouter du sirop d’agave suivant vos goûts.

Remarque : les épices ont besoin de bouillir longtemps pour bien libérer leurs arômes. Par contre si le thé bout il va prendre un goût très amer. C’est pour ça qu’on infuse d’abord les épices puis le thé.

Faites-vous des massages “spécial automne”

Le fait de toucher son corps, quand on se masse ou qu’on met de la crème par exemple, est un bon moyen d’accepter son corps. Alors n’hésitez pas à prendre quelques minutes à la sortie de la douche pour vous faire un massage ou appliquer une huile pour le corps.

Pour allier l’utile à l’agréable, choisissez une huile riche en beta carotène, comme l’huile de noyaux d’abricots ou un macérât de carottes, et ajoutez y quelques gouttes d’huile essentielle comme par exemple :

  • Mandarine pour son effet anti-stress et régulateur de sommeil : 1 goutte dans une cuillère à soupe d’huile, ou 3 gouttes pour 50 ml (Attention : à utiliser le soir uniquement !)
  • Ravintsara pour vous protéger des maladies hivernales : 1 à 2 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile ou jusqu’à 7 gouttes pour 50 ml.
  • Epinette noire pour son effet stimulant et anti-fatigue : 1 goutte dans une cuillère à soupe d’huile, ou 3 gouttes pour 50 ml

Avec vous conserverez votre teint estival plus longtemps et vous serez préparée maux de l’hiver. Attention cependant, les huiles essentielles sont des actifs très puissants : ne pas utiliser chez la femme enceinte et chez les enfants de moins de 6 ans, toujours faire un test d’allergie dans le creux du coude avant utilisation, et lisez bien les précautions d’utilisation liées à chaque huile essentielle avant de l’utiliser.

Quand vous appliquez votre huile, profitez-en pour exprimer des pensées neutres ou de la gratitude envers les différentes parties de votre corps. Par exemple, dites-vous “c’est mon ventre” quand vous le massez (au lieu de “mon ventre est vraiment trop gros”). Ou quand vous massez vos pieds, remerciez les de vous avoir transportée vers vos activités de la journée. S’entraîner à avoir ce genre de pensées aide à contrer les pensées négatives que nous avons intégré envers notre corps. Au fur et à mesure que vous les pratiquerez vous aurez une meilleure image de vous-même et de votre corps, même sans rien changer d’autre.

Cuisinez-vous des bons petits plats d’automne

Je sais pas vous, mais moi j’adore les fruits et légumes d’automne : courges (butternut ma préférée !), champignons, châtaignes… C’est pour moi les ingrédients idéaux pour se cuisiner des petits plats sains et réconfortants : courges farcies, soupes, poêlées de légumes d’automne, le tout accompagné d’épices traditionnelles ou exotiques. En plus, vous savez quoi ?  Les courges sont oranges et donc pleines de bêta carotène, ce qui va aussi entretenir votre teint et votre bronzage.

Se cuisiner un bon petit plat à partir d’ingrédients naturels est une bonne façon de prendre soin de soi. Cuisiner est un bon moyen de se vider l’esprit, de laisser derrière soi sa journée de travail avant d’apprécier un bon repas. Cuisiner fait appel à tous vos sens et est également une forme de pleine conscience : vous regardez les aliments, vous les touchez, vous sentez les odeurs (j’aime cuisiner à l’odeur : pour doser les épices, pour savoir quand la cuisson est bientôt finie…), vous les goûtez, vous écoutez les bruits de la cuisson…

Et enfin vous vous envoyez à vous-même tout un tas de messages positifs quand vient le moment de le manger :

  • Vous apportez bien-être, santé et vitalité à votre corps en le nourrissant de ce dont il a besoin avec des aliments frais et naturels
  • Vous dites à votre corps qu’il est digne de bienveillance et d’amour :rappelez-vous que la nourriture a été le premier signe d’amour que vous a envoyé votre mère
  • Vous dites à votre corps qu’il a droit au plaisir en savourant un plat délicieux sans culpabiliser : On ne devrait jamais culpabiliser en dégustant quoi que ce soit, mais des fois les habitudes culpabilisantes des régimes sont dures à abandonner. Ici on se facilite la tâche car on sait que ce petit plat qu’on a nous même préparé est plein de bonnes choses pour notre corps.

Et vous, quels sont vos petits rituels pour prendre soin de vous en ce moment ?

 

comments powered by HyperComments